Syndicats élaborent un nouveau plan de lutte

Le président de la Confédération Nationale de Travailleurs de l’Alimentation (CNTA) Artur Bueno de Camargo a rapporté à la Rel à propos du blocage de la négociation collective avec le groupe Lactalis Brésil et des difficultés qu’ils subissent en raison de l’attitude hostile de l’entreprise.

Sindicatos diseñan nuevo plan de lucha

El presidente de la Confederación Nacional de Trabajadores de la Alimentación (CNTA) Artur Bueno de Camargo informó a La Rel sobre el estancamiento de la negociación colectiva con el Grupo Lactalis Brasil y las dificultades que enfrentan debido a la postura hostil de la compañía.

Grève imminente à Lactalis Brésil

Les travailleurs du groupe Lactalis, l’entreprise laitière la plus grande du Brésil, et responsable des marques tels que Parmalat, Elegê et Président, ont décidé d’ entrer dans un “état de grève” le mardi 27 juillet dernier, dans les 19 unités de l’entreprise.

L’antisyndicalisme comme dénominateur commun

Le président de CNTA a parlé avec la Rel à propos de la réunion qu’ils ont tenue le 8 juillet dernier, les représentants de CONTAC et CNTA avec des dirigeants qui ont à la française Lactalis dans leur base syndicale. “Nous étions au courant de la conduite antisyndicale de Lactalis, mais, au moins moi, j’ignorais à quel point c’était sérieuse la situation à niveau pays” dit M. Bueno de Camargo.

El antisindicalismo como denominador común

El presidente de CNTA conversó con la Rel sobre la reunión que realizaron el pasado 8 de julio, representantes de CONTAC y CNTA con dirigentes que tienen a la francesa Lactalis en su base sindical. “Sabíamos de la conducta antisindical de Lactalis, pero al menos yo, no tenía idea de la gravedad de la situación a nivel país” dice Bueno de Camargo.